Haru houtai shoujo par Satou Mito

Publié le 16 Février 2015

Haru houtai shoujo par Satou Mito

Passion brûlante... Littéralement.

Titre: Haru houtai shoujo

Manga-ka: Satou Mito

Date de publication au japon: 2012

Statut de la série: En cours

Statut de ma lecture: En cours

Nombre de tomes parus au Japon: 3

Haru et Natsu sont deux lycéens qui s'aiment d'un amour tendre et dont la vie paisible est seulement perturbée par les nouvelles lointaines d'actes de pyromanie qui inquiètent les habitants de la ville. Rien qui ne concerne à priori les deux adolescents... Jusqu'au jour où, Natsu, stressé, perd le contrôle d'un pouvoir dont il n'avait jamais parlé à personne, et immole accidentellement sa chère et tendre.

Chaque année le marché nippon met au monde un déluges d'oeuvres: Il y en a des totalement oubliables, des absolument géniales qui passionnent les foules... Et des petites perles cachées qui ne payent pas de mine comme ça, et sont pourtant de très bonne qualité. Haru houtai shoujo en fait partie.

It just goes downhill from here.

Haru houtai shoujo est un manga assez fantastique dans son écriture qui parvient à commencer avec une situation absolument horrible pour les personnages... Et à la rendre encore plus horrible au fil des chapitres. J'ai vraiment aimé la manière dont la petite ville où se trouvent les personnages devient le lieu de toutes les angoisses et de toutes les violences sans que ça ne se voit tout de suite. La rupture ne se fait pas en une fois comme dans trop de manga psychologique. Tout au long de l'histoire on remonte au contraire la ligne de faille qui à conduit à ce début de manga d'une brutalité choquante. Pendant que l'histoire avance on en apprend plus sur les personnages, et la manga-ka, contrairement à bien d'autres, manipulent très bien les flash-backs et les insère avec talent dans son histoire.

Les histoires d'amour finissent mal… En général.

Autre chose qui m'a énormément plu, c'est le traitement des relations humaines. Souvent dans les œuvres de fictions, l'essentiel de l'histoire, du moins si on ne se concentre que sur cet axe, consiste à voir les deux personnages principaux se mettre en couple. Ainsi l'histoire n'a généralement plus d'intérêt une fois qu'ils le sont parce que la dynamique entre les deux personnages en question est rompue. Dans Haru houtai shoujo Natsu et Haru sont en couple dés le début du manga, et pourtant l'auteur parvient à créer une dynamique intéressante entre ses deux personnages en leur laissant justement une certaine indépendance vis à vis de l'autre, bien que l'histoire tourne, d'une certaine manière, autour de leur relation.

Et c'est vraiment agréable de voir une auteure de manga accessible à un jeune âge, même si c'est un seinen, montrer qu'il peut se passer encore pleins de choses alors que les personnages sont en couple. Que la création d'un couple ne correspond pas à une fin mais plutôt à un début. Bref que c'est pas parce qu'on est en couple que ça y'est tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes et que la vie s'arrête.

Par ailleurs, j'ai vraiment été séduite par la manière dont les personnages féminins sont traités dans ce manga. Ils sont très présents, actifs, courageux, touchants, pas fanservice et indépendants. Bref que du bon.

C'est en sciant que Léonard...

Le dessin de Haru houtai shoujo est à l'image de sa jeune manga-ka. Cette dernière débute dans le milieu du manga à proprement parler, c'est son premier manga publié, mais fait preuve d'un clair talent. Le design de ses personnages les rend attachant, la mise en scène est terriblement efficace, et le niveau de dessin à proprement parler s'améliore chapitre après chapitre. Non seulement c'est bien mais en plus c'est beau et ça devient de plus en plus beau.

Conclusion:

Un bon manga avec une intrigue intéressante, une romance touchante et des personnages féminins cool. Enjoy. ^^

Ne sont-ils pas ADORABLES.

Ne sont-ils pas ADORABLES.

Rédigé par Nocturne

Publié dans #mangas psychologiques, #mangas raisonnablement gores

Repost 0
Commenter cet article