Clover de Clamp

Publié le 3 Octobre 2012

Clover de Clamp

Tragédie pas grecque.

Titre: XXX Holic

Manga-ka: Le studio Clamp, soit Mokona, Tsubaki Nekoi, Satsuki Igarashi, Nanase Ôkawa.

Date de publication au japon: 1997

Statut de la série: Inachevée

Statut de ma lecture: Terminée

Nombre de tomes: 4

Editeur en France: Pika

Dans un futur à l'imagerie très art nouveau ont été découverts des individus détenant des pouvoirs magiques. Appelés « Clovers » par le gouvernement, ils sont reconnaissable au trèfle qu'on leur a tatoué sur le corps, le nombre de feuille étant proportionnel à leur puissance. L'histoire se concentre sur Suh, la seule personne au monde possédant un trèfle à quatre feuille, signe d'une puissance magique quasi divine, et que le gouvernement garde enfermée loin de tous de peur qu'elle ne devienne un danger pour leur pays.

Puisque je suis sur ma lancée de critiques de Clamp, voici une nouvelle critique de manga tout publique mais affreusement déprimant (ouais c'est l'automne) signé par nos quatre déesses de la cruauté scénaristique.

Clover, à lire un jour où vous êtes de très bonne humeur.

Mais pourquoi diable Clover fait-il parti de ces mangas qui donnent envie de se jeter d'un pont... Deux fois... Et bien parce qu'il reprend le schéma des tragédies grecques, ce qui signifie, pour les moins littéraires d'entre vous, que l'on sait très tôt ce qui va arriver aux personnages, et que l'essentiel du manga va donc consister à les voir se débattre en vain pour échapper à leur destin (ou pire l'accepter non sans mélodrame). Ce qui est déjà assez pénible émotionnellement le devient encore plus quand les manga-ka en rajoutent une couche en faisant de la moitié de l'histoire... Un gigantesque flash back !! Comme ça des fois que l'on ait eu le moindre doute sur la possibilité que les personnages arrivent à s'en tirer sans passer par la case « destin tragique », là on est fixé. De toute façon ils n'en sortirons pas indemnes.

Pour ne rien arranger l'univers de départ est particulièrement sombre et glauque. Pourquoi ? Scénaristiquement, le concept de base n'est pas exceptionnellement joyeux, ajoutez à cela des personnages déprimés et déprimants, ainsi qu'un univers graphique froid comme une tombe, et vous comprendrez que dés les premières pages on a envie de poser le manga et d'attraper une corde. Car étonnamment dans Clover les Clamp ont réussis à associer deux concepts qui me semblent pourtant totalement antagonistes: L'art nouveau, courbe, joyeux, floral, charnu; et une dystopie cyberpunk. Ainsi ce qui pourrait apparaître comme un univers féérique (gigantesque serre, ailes d'oiseau, fées) se transforme en un très lent cauchemar éveillé. Les pages sont vides, ou presque, de tout décors, les trames ne sont quasiment pas utilisées, le trait est fin, le blanc omniprésent au point de créer une sensation de vertige (accentué par le découpage tout en longueur), et les personnages sont complètement anéantis par cette absence de décors. Les seuls éléments « rassurants » que j'ai cité plus tôt (oiseau, plantes, serres, fées) sont tous des machines ou des sculptures de métal ce qui déshumanise encore un peu plus le futur dans lequel se place l'intrigue. Futur déjà bien dénué de présence humaine tous les humains ou presque dans ce monde étant liés à des machines. Clover, fait penser à une gigantesque cage en fer forgée ornée de motifs floraux contenant un oiseau mécanique. C'est beau... Mais la vache qu'est-ce que c'est glauque.

Ok, alors on va peut-être passer notre chemin ?

Mais non voyons bande d'inconscients ! Vous feriez une grave erreur en effet Clover est une vraie merveilles: L'édition française est splendide, les illustrations couleur sont magnifiques, le chara design et l'univers en général est une vraie perle, l'ambiance est forte, la tragédie rend l'histoire d'autant plus prenante... Bref, c'est du Clamp au sommet de son art et en décalage complet avec leurs dernières séries (sauf XXX Holic). C'était les années 90 que voulez vous, à cette époque les manga-ka étaient déprimés et géniaux (et déprimés... Vraiment...).

Une petite minute... Y'a pas écrit, inachevé dans l'encart là ?

Bon alors à ce sujet. Je viens d'apprendre en reprenant les références du manga qu'il s'agissait d'une œuvre « non-finie » (parce qu'en théorie inachevée se dit quand l'auteur est mort en cours de route). En effet le manga était publié dans un magasine qui a disparu alors que l'histoire n'était pas terminée. Déjà si je ne l'avais pas remarqué avant, c'est qu'à priori c'est que l'histoire telle qu'elle a été publiée tient déjà bien la route. Nanase Ôkawa précise cependant qu'il aurait encore fallu deux tomes pour clore la série. Mon petit doigt me dis d'ailleurs que ces deux tomes étaient probablement censés remonter un peu le moral du lecteur, mais aucune suite n' étant prévue pour le moment, l'on peut en conclure qu'il faudra s'en tenir à cette fin affreuse. Peut-être reprendront-elles la série comme elles ont repris Lawful Drug, mais franchement quand on voit le résultat, j'espère pas. >< "

Ceci dit il est vrai que beaucoup de questions restent sans réponses à la fin de Clover, mais pas plus que dans d'autres manga.

Conclusion:

Si tout ce que vous connaissez des Clamp c'est Tsubasa, Gate 7 et Kôbato: Lisez Clover. Si vous pensez tout connaître des Clamp mais que vous n'avez pas lu Clover: Lisez Clover. Si vous aimez l'art nouveau: Lisez Clover. Le cyberpunk: Lisez Clover. Les tragédies: Lisez Clover. En bref: Lisez Clover. Par contre, comme Tokyo Babylon l'a été, le manga va être réédité, l'ancienne édition déjà assez rare va donc lentement disparaître (particulièrement le joli coffret avec les quatre tomes qui était, il me semble, déjà une édition limitée...). Or elle est tellement belle, ce serait dommage de passer à côté. Donc si vous la voyez et que le manga vous intéresse, sautez dessus !

Tu le sens le début de dépression là ?

Tu le sens le début de dépression là ?

Rédigé par Nocturne

Publié dans #mangas tous publiques, #mangas psychologiques

Repost 0
Commenter cet article

Erika 09/10/2012 18:55

Je crois que j'ai retenu l'essentiel de ma lecture : "Lisez Clover" :P
Honte à moi je viens de découvrir que tu avais oune bloug ^^