Billet d'humeur : Non, les personnages de manga ne sont pas « Occidentalisés » !

Publié le 11 Mai 2013

Si vous aimez les manga, cette phrase vous est forcément parvenue aux oreilles à un moment où à un autre: au choix de la bouche d'un parfait néophyte ou de celle d'un d'expert autoproclamé du genre (oui un peu comme moi). Dans le premier cas, cela prendra la forme d'une interrogation curieuse, dans la seconde d'une affirmation brutale:

« Les personnages de manga ne ressemblent pas à des Japonais. »

Suivront généralement toutes sortes de remarques du genre: C'est parce que les Japonais n'assument toujours pas leur statut face à l'Occident, parce qu'ils admirent l'Occident, etc, etc. Je l'ai moi-même entendue encore récemment venant de quelqu'un qui enseigne à l'université et qui est spécialiste de l'histoire nippone: C'est dire si ce cliché à la peau dure.

Car oui, n'en déplaise à notre complexe de supériorité d'Occidentaux, messieurs dames, c'est un énorme cliché. Les manga-ka ne cherchent en aucun cas à créer des personnages basés sur nos goût et notre physique.

Je n'ai pas la prétention de publier un article aussi bon à ce sujet que celui de Cerberusxt car je n'ai pas le quart de ses connaissances en sociologie. Néanmoins, j'espère vous donner ici quelques arguments de plus qui vous permettrons de rabattre le caquet de la prochaine personne qui ose vous sortir une énormité pareille.

THAT'S RACIST ! *insérer ici un gif bien connu*

Première chose qui est finalement assez choquante quand on y pense: Qu'est-ce que ça veut dire exactement «ressembler à un Japonais» ?

Parce que, juste comme ça, un Japonais peut ressembler à beaucoup de choses. Pour peu qu'il vienne du sud ou du nord, des montagnes ou de la ville qu'il soit d'Okinawa ou descendant d'Ainu, sang-mêlé Coréen/Chinois/Philippin/n'importe quel autre pays ou albinos. La preuve en image.

Billet d'humeur : Non, les personnages de manga ne sont pas « Occidentalisés » !

Depuis 1990 de nombreux scientifiques nippons se sont penchés sur la question et ont clairement souligné que non, le peuple Japonais n'est pas l'armée uniforme de clones tous unis par le sang pur et préservé grâce à l'insularité qui a servit d'image de marque au gouvernement. Image que nous autre occidentaux avons assimilé avec joie puisqu'elle correspondait à notre vision des choses. Vision que nous reportons d'ailleurs aujourd'hui sur la Chine, pensez-y.

Incapable de considérer des gens physiquement différents de nous comme ce qu'ils sont, à savoir des individus, nous avons absorbé avec beaucoup trop d'aisance l'idée qu'un asiatique c'est forcément un petit bonhomme souriant à la peau jaunes, aux yeux bridés et aux cheveux noirs.

Donc quand quelqu'un vous dit « les personnages de manga ressemblent pas à des japonais » il faut comprendre « ils ne ressemble pas à la vision que je me fais des japonais alimentée par des siècles de clichés ».

Qu'en est-il donc du vrai physique des Japonais et de sa représentation dans les mangas ? Ce qui est clair si on prend ce prétendu Japonais type, qui n'existe pas si on s'en tient aux études, c'est qu'il est assez éloigné de notre cliché. Parce que, bêtement et simplement, les Japonais n'ont pas forcément la peau « jaune » ni les yeux très bridés comme on a tendance à ce l'imaginer.

Quant à cette histoire de couleur de cheveux qui revient aussi souvent: Si le noir est une coloration capillaire répandue en Asie ça ne veut pas dire qu'elle ne se nuance pas, ne serait-ce que parce que tout le monde n'a pas la même nature de cheveux... On va donc avoir du noir, du brun sombre, du presque roux parce que mes cheveux crament grave au moindre rayon de soleil, du châtain clair parce que ma mère est Occidentale etc. Ajoutez à cela la mode des teintures châtain, à quoi certains répondront sans doute que ça prouve bien que les Japonais veulent ressembler aux Occidentaux. Et ? En France plein de femmes se font des teintures rousses, ça veut dire qu'elles se sentent inférieures aux Ecossaises ? Foutaises. La rareté naturelle de la couleur et l'intérêt qu'elle génère, de fait, pèse aussi dans la balance.

Partant de là, il est étonnant de voir à quel point un rapide coup d'oeil sur les héros de bd nippones permet de foutre totalement en l'air le cliché de l'occidentalisation des personnages de manga...

Pas de héros typés nippons dans la BD nippone ? Mais bien sûr.

Evidemment, quand on parle de héros mondialement connus du manga tout le monde voit ces deux personnages là, à savoir Ichigo Kurosagi et Naruto et s'appuient dessus pour leur argumentaire.

Billet d'humeur : Non, les personnages de manga ne sont pas « Occidentalisés » !

Oui mais, le manga le plus vendu au Japon actuellement n'est pas l'un de ses deux là: Mais One Piece. Et osez me dire que Luffy « ne fait pas Japonais » .

Billet d'humeur : Non, les personnages de manga ne sont pas « Occidentalisés » !

Quant au héros du manga le plus culte de tous les temps, Astro, je ne vois pas très bien ce que vous lui trouvez de caucasien.

Billet d'humeur : Non, les personnages de manga ne sont pas « Occidentalisés » !

Bien sûr ces deux personnages ne sont en rien des exceptions. Voici, en image, une petit panel de héros de manga qui n'ont rien d'Occidentalisés.

Pas que des inconnus dans cette petite liste, pas vrai ?

De droite à gauche: Sacha (Pokémon), Kyô (Alice 19th), Sangoku (Dragon Ball Z), Hokuto (Tokyo Babylon), Watanuki (XXX Holic), Shun (Kamisama no iutoori), Ruika (Bleach), Tohru (Fruit Basket), Gon (HunterxHunter)

De droite à gauche: Sacha (Pokémon), Kyô (Alice 19th), Sangoku (Dragon Ball Z), Hokuto (Tokyo Babylon), Watanuki (XXX Holic), Shun (Kamisama no iutoori), Ruika (Bleach), Tohru (Fruit Basket), Gon (HunterxHunter)

C'est pas parce que c'est Japonais... Que ça se passe forcément au Japon.

Un autre truc qui me tue dans ce raisonnement, c'est qu'il part finalement du principe que les manga se passent tous, systématiquement, au Japon. Or cette donnée est essentielle:

Parce qu'après tout je ne vois aucune raison valable pour que les héros aient des physique de Japonais quand l'histoire se passe dans l'Angleterre du 19ème siècle, les Etats-Unis des années 30, Bagdad au temps des Mille et une nuit ou encore un monde imaginaire. Or c'est une énorme partie de la production nippone qui se classe dans cette catégorie que j'appelle pour ma part le manga international. Dire de ces mangas que l'on y voit pas beaucoup de Japonais est aussi absurde que de dire d'une bande dessinée Française ayant lieu en Afrique que les personnages ne ressemblent pas à des caucasiens.

Au passage, Aya de Yopougun est une super BD que je vous recommande chaudement. 83

Au passage, Aya de Yopougun est une super BD que je vous recommande chaudement. 83

Là encore je sens venir le « Aha ! T'as vu il font des mangas qui parlent d'autre pays que le leur, c'est la preuve qu'ils ne l'assument pas ! » ce à quoi j'ai envie de répondre qu'il y a probablement plus de manga sur l'histoire du Japon et la société nippone qu'il n'y aura jamais de Bande Dessinée française sur l'histoire de France et la France d'aujourd'hui. Je ne me mouille pas beaucoup puisque je n'ai aucun chiffre, mais j'en suis convaincue, et la sortie récente de Drifters ne me contredit pas.

Qui plus est, combien de BD franco-belges se passent aux Etats-Unis, dans d'autres pays d'Europe ou en Asie ? Beaucoup. Et je ne compte pas celles se passant dans des mondes imaginaires... Car l'un des buts de la BD comme de la littérature ou du cinéma est de faire voyager son lecteur/spectateur. Qui plus est il me semble qu'il s'agit là de la preuve d'une ouverture d'esprit plutôt rassurante.

On va quand même pas devoir vous expliquer la différence entre dessin et photo... Si ?

La première chose dans le design des personnages de manga à laquelle s'attaquent ceux qui lui reproche de ne pas être « proche du physique des japonais » c'est les yeux. Parce que tout le monde le sait, un asiatique ça a forcément les yeux bridés au point qu'on ne les voit plus, et c'est d'ailleurs comme ça qu'il cache ses émotions comme le fourbe qu'il est. Vous voyez déjà où se trouve le premier problème, sinon je vous renvoie au 1er paragraphe. Le second est bêtement et simplement qu'il s'agit de dessin. Le dessin, vous savez, cet art merveilleux qui peut avoir un autre but que celui de retranscrire fidèlement la réalité. Ainsi oui, les yeux de nombreux personnages de manga ne sont pas bridés et pas toujours noirs ou bruns... En même temps ils prennent quasiment un tiers du visage. Proportions que vous ne retrouverez jamais sur un humain d'où qu'il vienne: Parce que ça n'en sont pas. Le dessin manga se focalise la plupart du temps sur les émotions en se contrefoutant parfois royalement de la justesse anatomique pour se focaliser sur l'expressivité des personnages. Sont ainsi crées des créatures qui ne ressemblent en rien à des humains existant, un peu comme un personnage de cartoon. Et là je parle dans l'hypothèse où les yeux ressemblent effectivement à des yeux humains... Je vous laisse réfléchir au peu d'importance que revêt la réalité anatomique face au symbole et à la patte graphique que les yeux ont fini par représenter dans le manga devant cette image de Katanagatari:

Billet d'humeur : Non, les personnages de manga ne sont pas « Occidentalisés » !

Et puis lancer une pareille affirmation, c'est oublier un peu vite l'existence d'une réelle diversité au niveau du dessin dans l'univers du manga. Diversité d'un genre à l'autre, lorsqu'on parle de manga commerciaux, puisque ceux-ci correspondent généralement à des codes graphiques très différents. Mais aussi au sein d'un même genre. Car s'il y a des manga-ka qui mettent les expressions en avant, d'autres sont très attachés au réalisme du dessin. Ainsi osez me dire que le héros de Wolf Guy, le cast de Kurosagi, Amamiya Kazuhiko et tous les personnages de Jirô Taniguchi «n'ont pas un physique de Japonais».

Pareil pour ceux qui se permettent de dire qu'il en va de même pour les cheveux et la plastique des personnage par rapport à celle du « Japonais type ». Pour les cheveux on va vite évacuer le débat: Personne ne nait avec les cheveux roses/rouges/verts/bleus naturellement. Sachant que ça compose encore une fois une grande partie du cast des personnages de shônen et/ou shôjo, le débat est clos. Blond et roux ne sont que des couleurs bizarres parmi d'autres dans le mangaverse.

Pour ce qui est de la plastique: C'est vrai qu'en Europe des nana avec le physique d'Orihime, CA COURT LES RUES.

Billet d'humeur : Non, les personnages de manga ne sont pas « Occidentalisés » !

Et puis une fois encore: C'est censée vouloir dire quoi une affirmation ? Vous l'aurez assez vite deviné: Que les japonaises sont plates comme des tanches. Sans parler du fait que ça aussi ça véhicule un gros cliché sur les manga: Celui selon lequel une jolie fille de manga (bishôjo) a toujours des gros seins. Premièrement je vous laisse en discuter avec Rip Van Winckle (Hellsing), Jeanne D'Arc (Drifters) et bien des héroïnes de shôjo manga, et ensuite c'est oublier un peu vite encore une fois que le manga est un défouloir et un objet commercial. Tous comme les comics. Pas étonnant d'y trouver de quoi faire rêver ses messieurs: Pour vendre. Vous remarquerez que l'inverse est vrai aussi. De même que l'on ne voit pas beaucoup d'Inoue, ce n'est pas demain la veille que vous croiserez un Ichigo Kurosaki dans la rue. Occidental ou pas.

Billet d'humeur : Non, les personnages de manga ne sont pas « Occidentalisés » !

L'idée même selon laquelle des personnages de mangas devraient automatiquement ressembler à des japonais me semblent bien fucked up en soit. Le dessin c'est ce qui permet d'exprimer son imagination. Il ne viendrait à personne l'idée de dire que Popeye et Betty Boop ne sont pas représentatifs de l'Occidental moyen, mais sous prétexte que le manga c'est « exotique » le premier venu se permet une analyse plus que douteuse et destinée à alimenter son propre égo.

Conclusion:

NON les personnages de manga ne sont pas Occidentalisés ou caucasiens, qu'importe le lien complexe qu'entretient le Japon avec l'Occident. Cette affirmation révèle une méconnaissance du sujet de la part de son locuteur et peut-être même une once de racisme plus ou moins assumé.

Parce que c'est faux, bêtement et simplement, des personnages de manga au physique typiquement nippon ce n'est pas ce qui manque et pas que dans des productions obscures.

Parce que les personnages de manga sont issus d'un travail stylistique et que de fait ils ne sont pas censés ressembler trait pour trait à des humains comme une photo.

Parce qu'il y a beaucoup de manga qui ne se passent pas au Japon et qu'il n'y a donc aucune raison d'y trouver des Japonais.

Parce que cela implique de définir un « type nippon » qui correspond plus souvent à des clichés qu'à une réalité ethnique.

Rédigé par Nocturne

Publié dans #Hors sujet

Repost 0
Commenter cet article

Jack-Merridew 11/04/2015 00:58

A mon avis, la plupart des personnages de manga ne cherche pas à ressembler à une ethnie ou à une autre. Il s'agit, comme vous l'avez dit, d'un travail de stylisation sur l'anatomie humaine basique. Bien que certains personnages ont pour but de représenter des cultures internationales (je parle notamment des personnages principaux de One Piece) il ne porte pas ou peu de trait physique propre au pays représenté, si ce n'est dans la coiffure et encore ! Cette pratique ne relève absolument d'un complexe d'infériorité "raciale" mais bien d'un intérêt pour la culture internationale, qui apparait d'ailleurs chez beaucoup d'auteurs européens grâce au développement de l'accessibilité à l'art international.
Ce que je trouve dommage dans votre article, c'est qu'il ne propose pas d'image ou l'on compare directement un visage réel avec un visage manga, pour indiquer clairement les différences anatomiques et peut-être les traits correspondant à ce fameux "type nippon".
J'avoue ne m'être pas vraiment la question (d'autant plus que je n'ai pas un très grande culture manga) même si j'avais entendu vaguement parler de cette thématique. Votre article est intéressant et bien construit. On ne peut lui reprocher que son côté provocateur, qui apparait surtout dans le sarcasme.
Même si le sujet semble passé de longue date, je tiens à vous remercier pour cette petite lecture sur laquelle je suis tombé par hasard.

(Mr) Claude Marec 19/03/2014 09:47

Bonjour : je lis actuellement "Le sommet des Dieux". Les héros sont des alpinistes japonais. Ce ne sont pas des personnages caricaturés, tout le dessin est très réalistes (villes, montagnes). Sauf...les visages, qui sont, ne vous déplaise, des visages d'européens !! El là aucun de vos arguments explicatifs ne tient !.

Je ne m'estime pas plus raciste que vous. Mais je me dis : "Est-ce par ce que les auteurs pensent ainsi mieux vendre en occident ?" "Est-ce que les Japonais n'aiment pas leur type physique moyen ?"

Je suis perplexe.

Nocturne 19/03/2014 19:28

Quand vous dites "tous ceux que j'interroge à ce sujet" vous parlez bien entendu de gens très au fait de la culture nippone, de manga-ka, de japonais et que tous ces gens sont au fait des mécaniques racistes de nos sociétés… Parce que sinon votre argumentaire tombe à l'eau.

Vous pouvez croire ce que vous voulez: Le fait est que oui c'est de l'ethnocentrisme. Et le nier confirme juste que vous êtes dedans jusqu'au cou.

En outre, quitte à ce que ça apparaisse comme un argument d'autorité, à ce que je vois vous avez aussi une connaissance très succincte de la culture japonaise…

"Les estampes japonaises à l'anciennes" ne veulent rien dire. D'ailleurs je ne vois pas ce que vous trouvez de plus ou moins japonais (à part la tenue) aux acteurs de kabuki représentés dans certaines estampes. Si nous identifions certains personnages comme spécifiquement japonais, selon notre point du vue occidental, c'est parce qu'ils ont les yeux bridés et de fines lèvres comme dans, comme c'est étonnant, les caricatures des asiatiques en général. Pour moi les estampes ne ressemblent pas plus à des humains que certains personnages de manga.

En outre je vous signale que l'art japonais ne se limite pas à l'estampe. Pour prendre des oeuvres connues: L'homme en bas à droite de l'image vous apparait comme occidental ? http://p6.storage.canalblog.com/64/28/1055215/86828443.jpg Il est japonais et cette peinture date du 15ème siècle.

Du reste, on ne met pas sayonara à la fin d'un commentaire quand c'est le seul mot qu'on sait dire en japonais, ça ne fait pas très sérieux…

(Mr) Claude Marec 19/03/2014 13:54

Je vous remercie d'avoir pris la peine de me répondre longuement. Bien entendu, je sais très bien, et depuis longtemps qu'il y a une grande diversité de visages japonais !

Je persiste à considérer que les personnages de Manga en général et du "Sommet des dieux" en particulier, sont de type nettement plus européen que japonais. C'est l'avis général de tous ceux que j'interroge à ce sujet. N'y voyez surtout pas de l'européanocentrisme !! Et je sais très bien que les estampes japonaises anciennes, justement, représentaient des japonais que l'on ne prenait pas "à peu près" pour des européens.

Cela étant, je prends bonne note de ce que ce type proche de l'européen n'est pas choisi pour des raisons commerciales vis à vis de l'Occident. Je reste donc perplexe.

Sayonara.

Nocturne 19/03/2014 11:00

Bonjour Mr Marec.
Jiro Taniguchi est effectivement un très bon exemple de manga de style réaliste, mais pas totalement réaliste non plus (le visage est soumis à une stylisation, et à moins d'être photographique, un dessin n'est jamais totalement réaliste) l'interprétation de ces visages comme "occidentaux" est encore une fois une preuve d'ethnocentrisme déjà évoqué dans l'article et que Cerberusxt explique mieux que moi ici http://www.nioutaik.fr/index.php/2012/10/15/626-pourquoi-croit-on-que-les-personnages-de-mangas-sont-blancs-caucasiens.
En effet ce qui vous choque au final c'est bien que ce que vous voyez ne se conforme pas à l'idée que VOUS vous faites des japonais… (Et que la plupart des gens se font, rassurez-vous).
Car si je veux bien admettre que le héros du Sommet des dieux à un faux air d'acteur américain, les japonais qui ont un faux air d'occidentaux (et inversement) ce n'est pas ce qui manque… Tient récemment je suis tombée sur un acteur qui ressemblait à Johnny Depp, par exemple.
Qui plus est "Le sommet des Dieux" est UN des nombreux manga de Taniguchi, et dans ses autres productions (je pense particulièrement à Quartier Lointain ou même Icare pourtant écrit en collaboration avec Moebius) les personnages ont des physiques qu'en tant qu'occidentaux on identifie immédiatement comme japonais.
J'en veux pour preuve qu'un autre manga de Taniguchi intitulé "Quartier lointain" a été adapté en film en France (avec des acteurs Français) à sa demande. Et bah ça fait vraiment un drôle d'effet.

Qui plus est vous parlez de "physique de japonais type" je vous suggère grandement de visionner l'excellent Harakiri de Masaki Kobayashi (1962) pour avoir une bonne idée de la diversité des visages japonais. Car si la pop-culture niponne impose aujourd'hui des critères de beauté très spécifiques à l'époque des "gueules" dans les films nippons, on peut voir toute sortes de visages de toutes sortes de gens, et cette diversité n'a pas disparue dans l'éther.

Enfin le marché du manga est un milieu que je connais un peu plus que la moyenne et sachez que les manga-ka japonais n'ont AUCUNE vocation à vendre à l'étranger. Quand ça arrive, c'est cool, mais étant donné que leur public principal est japonais, il parait logique qu'ils s'adressent avant tout à eux. D'où parfois des nombreuses références obscures à des oeuvres et évènement mythologiques très spécifiques. Ce sont d'ailleurs les éditeurs Français qui viennent quémander les droits des manga pour pouvoir publier certaines séries en France, pas l'inverse.
Quant à la vision des japonais d'eux-même, c'est un vaste débat. Mais sachez qu'à la télévision par exemple, lorsque des étrangers apparaissent dans des publicités ils sont souvent "japan-washed" c'est à dire qu'on les soumets à des tenues/maquillages/attitudes typiquement nippones.

Enfin, on parle d'un manga-ka, certes majeur, mais sur… Plusieurs milliers depuis le début de l'histoire du manga. Donc débattre de l'occidentalisation ou non des personnages de manga en général sur UN seul artiste me semble aussi absurde que de parler de l'histoire de l'art en entier depuis le début de la nuit des temps en parlant uniquement de Jackson Pollock. XD

Voilà, j'espère que ce commentaire vous aura aidé à mieux comprendre mon point de vue.

ko 16/05/2013 19:58

je vois que tu t'es bien investit et sans vouloir etre insultant, c'est completement naze et debile ce que tu racontes, on a l'impression que tu veux montrer que les japonais ne se sent pas inferieur, alors que si. ils n'avouent pas leur anatomie, dans les mangas, y'a rien qui ne ressemble a un japonais, simplement car la plupart du temps est super class et avec un asiat yeux bridées ça le fait pas. naruto, ichigo et pour luffy il ressemble en cas a un japonais. et tout les heros que tu veux son plus caucasien que 'autre choses, tout d'abord il y'a un aspect commercial et puis ça le fait plus. les quelques personnages que dans certain mangas sont definis comme japonais,ressemble legerement et c'est loin de la realité.
prenons jiraiya, il a le style d'un ermite, la degaine d'un jap's , on veut nous le faire croire mais il n y'a rien de ça.
en gros pour resumer, les auteurs donnent un style assez japonais pour y faire croire, mais leur anatomie et leur corps sont caucasiens, là, je parles juste des personnages masculin pour les féminins, meme pas besoin de debattre, c'est du pur occidentale.

Nocturne 15/01/2014 16:48

En fait la faille de tout ton raisonnement se trouve dans le "ils m'ont paru". Car la façon dont ces personnages nous apparaissent est fortement influencée par notre environnement. Pour nous occidentaux (blancs ou non, et c'est là le plus triste) la norme est blanche. Donc dés qu'on nous montre un personnage à la peau pâle: C'est un blanc. (Alors que ça pourrait être un asiatique, ou même un noir albinos pour ce qu'on en sait). Au Japon la norme est japonaise donc quand on leur montre un personnage à la peau pâle, pour eux, c'est un japonais.
En gros ce que tu ressens n'est pas nécessairement la réalité et les personnages de manga que tu as ressentis comme blanc ne sont pas nécessairement blanc dans la tête de leurs auteurs et du public visé.
Mais ça, Cerberusxt l'explique bien mieux que moi dans l'article dont j'ai déjà donné le lien…

Ensuite: Faire des généralité aussi énorme dans le domaine du manga qui est infiniment plus vaste que "les manga d'aujourd'hui" (ce qui ne veut pas dire grand chose vu que ça comprend des oeuvres aussi diamétralement opposées que Fairy Tail et Monster) et les manga importés en Europe dans les années 70/80 me semble un bon moyen de se casser la gueule. Parce qu'avant Candy, il y a aussi eu un manga-ka du nom d'Osamu Tezuka et toute une vague de manga-ka des années 60, dont on ne connait pas grand chose en France, et dont le dessin est tellement proche du cartoon que je te défie de leur trouver une nationalité au premier coup d'oeil.

Sur un autre plan, puisqu'on parlait de dénie total: C'est fou comme une personne qui précisément n'est pas caucasienne peut se sentir touchée, voire outrée, par le fait que des personnages fictifs ne soient potentiellement pas blancs… Tu ne trouves pas ?

D'ailleurs, oui, je dis que les personnages de manga ne ressemblent pas à des caucasien, j'y ai mûrement réfléchi, et c'est le sujet de toute partie de l'article. De la même manière le manga n'est pas uniquement basé sur le modèle européen dans son système narratif, mais ça c'est un autre problème.

Et enfin, puisque ce commentaire se termine d'une manière si douce et sympathique en insultant ma réflexion: J'ai réfléchi. Cet article est issu d'une réflexion et d'une observation de l'ethnocentrisme occidental, de la culture nippone dont le manga ; et alimenté par la lecture d'autres articles ainsi que par mes études.
Je ne penses pas que tu puisses en dire autant avec ton commentaire de 10 lignes constitué principalement de généralités.

hija 15/01/2014 14:43

Je ne suis pas du tout d'accord avec l'article. Il faut être dans le déni total pour ne pas voir que les personnages de manga sont basés sur le style caucasien. ET JE NE SUIS PAS CAUCASIENNE. Donc vos histoires de complexe de supériorité vous pouvez vous les garder. Je regarde des mangas depuis petite et les personnages m'ont TOUJOURS parus blancs. On n'a qu' à prendre l exemple d anciens mangas tels que cobra (basé sur les personnages de Belmondo), Candy, lady Oscar, ken le survivant et j'en passe. Si ces mangas représentaient des occidentaux vu le contexte des histoires, les mangas d'aujourd'hui leur ressemblent tout autant (physiquement)... et vous viendrez me dire que les mangas ne sont pas sur le model occidental/caucasien? À d'autres . Réfléchissez un peu.

Sandy 31/07/2013 22:48

@cligar J'aurais bien longuement répondu à ton commentaire mais Nocturne l'a très bien fait pour moi. ^_^
J'ajouterais juste que le cas d'Ichigo Kurosaki est un bon exemple montrant bien l'importance de la subjectivité puisque pour ma part, j'ai toujours trouvé qu'il avait de jolis yeux en amandes. :) Et si tu as encore du mal à prendre conscience de ta subjectivité, dessine un bonhomme bâton et demande-toi de quel "groupe" il vient. Tu verras que, comme l'as dit Nocturne, tu ne fais que plaquer ta vision ethnocentrée de l'être humain sur la représentation la plus basique de l'Homme (une tête, un tronc, deux bras et deux jambes). Je ne dis pas que c'est mal de le voir caucasien, juste qu'il faut prendre conscience de notre subjectivité et essayer au maximum de s'en détacher.

(Ah oui, lis autre chose que du Shônen Jump, ce blog est bourré de bons conseils lectures, fais-toi plaisir, tu en sortiras grandi.)

Nocturne 30/07/2013 19:21

Quand tu croises un caucasien qui ressemble à Ichigo Kurosagi, on en reparle hein.
Du reste, tu veux parler du général, mais le général ne se limite pas aux productions de Shônen Jump mon ami. Donc quand tu parles de chercher le détail, sache qu'à l'échelle de la production de manga: Ichigo Kurosagi est un détail, que dis-je une exception. Surtout si on le compare aux héros de manga DE TOUS LES GENRES. Les Clamp ne sont pas un cas spéciaux, on les surnomme l'Industrie Clamp avec plus de 20 séries à leur actif, elles ont laissé un emprunte forte dans tous les genres qu'elles ont couvert et ce depuis les années 80... Donc l'exemple de Sandy est bien plus pertinent en terme de généralité que celui de Tite Kubo ou Toriyama, tous grands noms qu'ils soient.
Ensuite, tu dis que les shônen sont "largement fidèles à la réalité" ? Hahaha. Pour rester dans le général: Je te renvoie à tous les manga jamais publiés par Shônen Jump (puisque tu n'as pas l'air de connaître autre chose) pas un seul de leur héros n'a des proportions correctes. Leurs nez sont trop petits et/ou leurs yeux trop grands, et je te passe les poitrines démesurées et les jambes de 3km de long.
Donc maintenant, si tu arrives à lire jusque là, je vais te dire à quelle réalité correspondent ces dessins: A des codes tellement universels de représentation humaine que tu y a projeté ta vision étroite et ethnocentrée de l'être humain. T'inquiètes, c'est normal, c'est le but. T'en défendre à tous prix, en revanche, est assez pathétique et prouve que tu as du mal à regarder autre chose que ton petit nombril. ^_____^
Donc va étendre un peu tes lectures et forge toi un argumentaire un poil plus solide avant de revenir poster n'importe quoi dans là section commentaire de ce blog.

cligar 30/07/2013 12:42

@sandy, tu arrete de raconter n'importe quoi. on parle du general, et pas des cas oû des speciaux comme krillin qui n'a pas de nez, on parle de la total.
Certes ichigo n'a pas l'allure d'un mec de 16 ans, mais ça ne change rien au sujet, puisque il reste un caucasien d'environ 20 ans et rien à avoir avec un japonais.
c'est sûr que c'est pas toujours fideles à la realité, mais les shonens, le sont largement, je parle du visage et du corps, va pas me chercher des cas.

Sandy 11/05/2013 21:16

"Aya : preuve flagrante de notre complexe d'infériorité vis-à-vis de la Côte d'Ivoire". J'ai tellement ri. XD Pareil pour l'image sur Katanagatari !
Sinon, je suis d'accord pour tout (mais est-ce vraiment une surprise ?) et j'aime bien la forme de cet "article", tu devrais en faire plus souvent. :3

Sandy 16/05/2013 21:05

"Je ne suis pas raciste mais..." ou le meilleur moyen pour repérer les commentaires racistes. C'est vrai qu'un mec avec les yeux bridés ne peut pas être cool, va donc dire ça à Bruce Lee, tiens. :'D

moi 16/05/2013 20:09

je suis d'accord avec "ko",sans vouloir insulter aussi, on a l'impression que tu veux fuir la realité et te convaincre de ce que tu avances, autant pour moi, je suis l'un des plus grand fan de manga. et dans tout les mangas que j'ai vu, a part l'atmosphere de culture nippone, les personnages ne correspondent pas du tout, je suis pas raciste mais c'est vrai que le heros est tjrs cool et s'il a les yeux bridés, ça gache tout.
Tout ça a debuté part les disneys, les japonais voulant rivaliser ont essayer de s'integrer notament en donnant un aspect et visage occidental aux personnages.
de temps en temps on remarque des ressembles mais encore une fois,c'est une façade,dans presque tout les mangas, le héros et son cercle d'amis sont incompatibles avec le japon.
et pour parler des personnages féminins, ici, on ne peut même pas nuancer; c'est super flagrant, meme si c'est le cas pour les hommes mais les femmes avec leurs cheveux, leurs corps, leurs visages sont 100 caucasiennes.